Anecdote 60 : Avocat geek

Publié le par Hephaistos639

En 1982, alors que Nintendo n'est qu'un petit fabriquant de jouets, Universal, un des poids lourd de l'industrie cinématographique, intente un procès à la firme nipponne suite à la commercialisation de game and watch (jeux électroniques) dont le personnage central, Donkey Kong, est jugé trop proche de King Kong, singe géant apparaissant dans des films produit par Universal, qui estime que Nintendo utilise une licence sans l'accord des ayants droits.

 

A l'époque, la partie semble mal engagé pour Nintendo jusqu'à ce que leur avocat, John Kirby, découvre que quelques années auparavant un litige avait éclaté entre Universal et RKO, l'autre producteur du premier King Kong, au sujet des suites qu'Universal produisait seul. Pour se défendre, Universal a donc prouvé que King Kong était tombé dans le domaine public et que, par conséquent, ils pouvaient l'utiliser dans des suites sans l'accord de personne.

 

John Kirby permit donc à Nintendo de remporter son procès qui, pour le remercier, lui offrit un yoat baptisé donkey kong.

 

De plus, à l'époque, Nintendo travaillait sur un jeu mettant en scène une petite boule appelée popopo qui se nourrissait des capacités de ses ennemis pour les faire sienne. Au moment de sa sorti, ce personnage se nommait Kirby.

 

 

Entendue sur Nolife dans "la minute du geek".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lullaby 18/07/2011 08:49



Payer un avocat avec un yacht (ton "yoat" m'a bien fait sourire :) ), ça laisse songeur...... vraiment tous des nantis ces avocats !



Hephaistos639 24/07/2011 18:24



Ca ne se dit pas yoat ?? Ben merde...


Pour ce qui est de la remuneration des avocats, je pense qu'elle va de paire avec la fortune des clients. Il faut se focaliser sur les grosses structures.



Papillote 16/07/2011 18:00



j'ai touours mon game and watch, j'étais super forte, les points comptaient jusqu'à 999 et je revenais à 0 trois fois !



Hephaistos639 24/07/2011 17:56



Le mien, il allait plus loin dans les points. Cela dit, comme pour les jeux vidéo, je n'ai jamais été très bon.